présentation de la soirée du 16 décembre 2009

Thème de la soirée :  Le bonheur est-il le but de la vie ?

Avec Simone Grava Jouve, professeur de lettres

cafeforum.wordpress.com

Dans le petit royaume du Bouthan, le roi a demandé que soit mesuré le bonheur national brut. Une université britannique, elle, a établi une carte mondiale du bonheur. Etonnamment, c’est le royaume du hareng avec ses 160 jours de pluie par an, c’est-à-dire le Danemark, qui arrive en tête. Si l’Allemagne arrive en 11ème position, la France est 12ème. Pourtant un allemand sur deux, rêve de s’installer en France : Wie Gott in Frankreich !

Les sociologues qui traitent de la question du bonheur ont établi des critères pour le mesurer : se sentir protégé par le système dès la naissance, la liberté d’initiative, la possibilité d’être créatif, croire dans la liberté, être indépendant, être heureux d’être vieux et aussi la trilogie imbattable : amour, bouffe, sexe. De quoi alimenter les fantasmes outre Rhin !

Dans La Route, Jack Kerouac met en scène un routard à la recherche de lui-même et du but de la vie sur les routes américaines. Cette errance résonne comme un formidable appel à la liberté personnelle, à la rupture libératrice avec tous les dogmes et tous les matérialismes, à une vie libertaire. Mais des années plus tard, la génération qui s’est mis en route sur cet élan, s’est perdue dans la défonce et n’a pu faire émerger une vie qui résiste au matérialisme.

Pourtant, Augustin, l’évêque d’Hippone au 4ème siècle, voyait les choses un peu différemment. Dans un chapitre des Confessions, il écrivait : « Quand je te cherche, toi, mon Dieu, c’est une vie de bonheur que je cherche. » Augustin note que les hommes s’accordent sur le but : vivre heureux. Or qu’est ce que vivre heureux ? C’est vivre dans la joie. La joie a en nous réalité quand elle a en nous son germe, sa source, son motif et l’on préfère que la joie ait sa source dans la vérité plutôt que dans un objet trompeur : « Trouver la Vérité, ce fut en effet trouver Dieu. »

Finalement ne commettons nous pas une confusion lorsque nous parlons du bonheur ? Ne confondons nous pas un bien-être, certes indispensable à la vie bonne, mais présenté comme un horizon social indépassable par l’idéologie matérialiste ? En même temps, la transitivité du raisonnement d’Augustin : la joie est réelle si elle est en vérité et elle est en vérité si elle est en Dieu, donc la joie est en Dieu, a peu de chances d’être entendue aujourd’hui et donc peu susceptible d’éclairer nos contemporains d’un autre horizon possible que le matérialisme au front bas. Un bonheur suspendu dans les cieux et vers le quel convergeraient nos regards serait un doux évitement de la vie.

N’y aurait-il pas une manière existentialiste de voir le bonheur, par exemple comme un arrangement de soi même avec son existence et la façon de s’en contenter ? Pourtant cet existentialisme et ce subjectivisme ne nous entrainent-t-il pas vers un repli sur soi, contraire de la joie ? Nos addictions diverses, travail, sports, jeux, alcool, drogues, ne témoignent-elles pas inévitablement de ce repli sur une recherche privée ? Ne sommes nous pas enclins par une recherche du bonheur personnel à négliger le réel au profit de l’agréable ? Peut être nous faudrait-il trouver un lieu qui nous soit commun et qui nous apporte la joie, source du bonheur ? Auquel cas le bonheur n’est-il pas simplement à découvrir parmi nous ? Cela signifierait-il alors que le but de la vie est dans l’entre nous, mais pas dans l’entre-soi ?

PS important : N’oubliez pas de nous communiquer votre nouvelle adresse internet lorsque vous changez de fournisseur d’accès.

Un moment de joie avec la Radio Jazz vocal

Publicités

Un commentaire

  1. 30 novembre 2009 à 0:59

    […] (présentation de la soirée du 16 décembre 2009) […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :